NEWSOUEST du 02.11.2015 : Au bonheur de TREGUNC

AU BONHEUR DE TRÉGUNC

Le 02/11/2015


Ce dimanche 1er novembre 2015 restera comme un des grands moments dans l'histoire de l'US Trégunc, avec la première victoire acquise en DH contre le CPB Bréquigny. Au terme d'un match indécis, Trégunc s'est accroché à son avantage de début de match, but de Clément Collorec (8') sur une passe décisive de Clément Toupin, à la limite du hors-jeu pour l'arbitre assistant. Même si une maîtrise de la balle apparaissait supérieure aux Rennais, les Sudistes avaient disposé un bloc solide, prêt à couper toutes les trajectoires et suffisamment compact pour entrevoir que des bribes à leurs adversaires. En première mi-temps, seul Benjamin Mesgouez, côté visiteur, trouva un espace ouvert pour armer une frappe au ras du poteau de Corentin Le Borgne (23'). Trégunc jouait les contres à fond. Le remplaçant Kévin Veillon, sur un une-deux avec Clément Collorec, envola trop sa frappe malgré une bonne position à l'entrée de la surface (27').

Le onze de départ historique de la première victoire de Trégunc en DH

Toute la hargne du capitaine de Trégunc, Gilles David sur ce tacle

Léo Chenuaud tente de décaler sur son côté gauche, son coéquipier Clément Le Bars.

Maxime Autret, au pressing face à Zakaria Rachdi.

Corentin Le Borgne, impérial dans les buts de l'US Trégunc

RightLeft

A la mi-temps, Trégunc tenait ce précieux but d'avance. L'équipe locale pouvait même espérer doubler la mise sur une tête dévissée du capitaine Gilles David, suite à un corner de Léo Chenuaud (51'). Dans la foulée, les visiteurs faillit revenir au score avec l'homme en forme, auteur d'un doublé en coupe de France face à Plabennec, Zakaria Rachdi (52'). Trégunc s'enhardissait au fur et à mesure des minutes. Repassés dans une configuration 4-1-4-1, les locaux mettaient les barbelés en exploitant toute possibilité offensive. Replacé en avant-centre, Maxime Autret manqua la cible (71'). Tout comme le revenant Benjamin Ollivier, cinq mois, après sa dernière apparition dans le groupe de la première, suite à une grave blessure à la hanche, se voyait parfaitement décalé par Clément Collorec mais son dernier appui n'était pas le bon. Sa frappe ne pouvait être rabattue vers la cage du gardien, Florian Piolot (74'). 

La fin de match était éprouvante pour les nerfs des spectateurs locaux. Une succession de corner s'abbatait sur la cage Tréguncoise. Quatre à la suite, même, dont un cafouillage, entraînant une remise sur un côté, un joueur rennais armait une demi-volée repoussée dans les pieds d'un autre joueur adverse par Corentin Le Borgne. Heureusement pour les joueurs de Franck Royé, le contrôle de la balle permit aux défenseurs de contrer in-extremis. La libération intervenait enfin, après de longues minutes.

Franck Royé, coach de l'US Trégunc" Nous avons été dans le dépassement de soi pour aller chercher cette première victoire en championnat. Nous avons défendu plutôt bas. Nous avons été très costaud dans ce domaine. C'est la première victoire historique de Trégunc à ce niveau. Nous les avons empêchés de jouer. Les 25 dernières minutes, nous avons densifié l'axe. Les couloirs étaient bien bloqués. Leur force résidait dans ce secteur de jeu. Nous avons mis en application notre plan de jeu"
Gilles David, capitaine de l'US Trégunc: " Nous avons été costaud dans les duels. Défensivement, nous sortons une grosse performance collective. On pouvait se mettre à l'abri comme nous en avons eu plusieurs possibilités. On a été mis sous pression dans les cinq à dix dernières minutes. A domicile, il est important de prendre des points. Sur la fin, nous sommes passés à trois milieux défensifs plus ou moins sur la même ligne. Nous avons démontré plus d'envie dans les duels. Physiquement, nous sommes mieux. Nous avons fait une grosse préparation d'avant-saison. On sent nos efforts recompensés sur ce type de rencontre. Une victoire à Vitré B, ce dimanche, et le scénario sera parfait!

Stéphane Le Moal, coach du CPB Bréquigny: " Il y'avait de la fatigue physique de notre côté. Le match face à Plabennec nous a coûté pas mal de forces. Trégunc a fait un match costaud. Nous n'avons pas mis le jus nécessaire. Pour désarçonner ce bloc, il fallait plus de vitesse dans le jeu, trouver des situations dans le dos de leurs défenseurs. Nous n'avons pas fait le match qu'il fallait. Je pense que si nous avions cherché plus le déséquilibre, faire plus de diagonales, les déplacer, nous les aurions mis en difficulté. Toutes les équipes s'accrochent en DH. Il y'a une remise en question permanente et pas de vérité. Cette défaite nous fait revenir dans la réalité de cette division"

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire